Accueil > Conseil & accompagnement

Conseil & accompagnement

Rendue nécessaire par un cadre réglementaire de plus en plus strict, la prévention du stress et des risques psychosociaux n’en demeure pas moins un sujet nouveau pour l’entreprise. Parce que ces risques sont à la croisée d’enjeux humains, sociaux et juridiques, l’entreprise doit veiller à adopter une stratégie et une démarche à la fois structurée et maîtrisée.
Accompagnant des entreprises depuis 2002 sur ces sujets, CAPITAL SANTE a acquis une expérience propre à accompagner votre entreprise aux différentes étapes clés de sa politique de prévention.
Voici quelques exemples d’interventions possibles :

Conseil stratégique

Avant la mise en œuvre d’actions de prévention à proprement parler, l’entreprise ne doit pas faire l’économie d’une phase de réflexion amont destinée à valider les objectifs et le mode opératoire à adopter.
Quelques questions doivent guider la réflexion stratégique qui s’impose :

  • A quel « niveau de priorité » se situe la stratégie de prévention des risques psychosociaux dans la politique sociale de l’entreprise ?
  • Quelle est son ambition ? Comment s’intègre-t-elle avec le projet d’entreprise, avec ses valeurs et/ou sa culture ?
  • Quel soutien apportera concrètement la Direction Générale à la démarche ?
  • Quels sont les moyens (humains et financiers) alloués ?
  • Quels objectifs mesurables se fixer à court et moyen terme ?

Sur le plan opérationnel, la question cruciale du pilotage de la politique de prévention doit également être discutée puis tranchée.

  • Quel sera le rôle du CHSCT, acteur incontournable sur le sujet ?
  • Comment associera-t-on les préventeurs, médecin du travail en tête ? Mais aussi les managers opérationnels, relais incontournables des futures actions ?
  • Faudra-t-il constituer un organe opérationnel ad hoc, une « commission stress »… ?

Pré-diagnostic RPS

Le pré-diagnostic RPS est une mission de conseil condensée dans le temps, qui s’appuie sur une grille d’évaluation élaborée par les experts de CAPITAL SANTE. Le consultant assiste l’entreprise dans un état des lieux préliminaire lui permettant d’évaluer sa situation au regard de ses obligations et d’entamer la réflexion sur d’éventuelles actions à mener.

Efficace et peu coûteux, le pré-diagnostic RPS est accompagné d’un rapport de synthèse et d’une formation individuelle(du responsable RH ou Santé/Sécurité) d’une demi-journée.

Animation d’une commission de pilotage et de suivi

La mise en place d’une « commission stress et risques psychosociaux » peut constituer une solution intéressante pour s’assurer du pilotage régulier des actions de prévention et en mesurer les résultats régulièrement. Faute de ressource dédiée durablement au projet, ce type d’organisation peut néanmoins rencontrer des difficultés opérationnelles dans la mise en œuvre, la coordination et le suivi des actions de prévention.

CAPITAL SANTE propose donc d’accompagner dans le temps votre entreprise en déléguant un consultant en charge d’alimenter les réunions de la commission de pilotage et d’assurer de la mise en œuvre effective des actions décidées.

Élaboration d’indicateurs de risques psychosociaux

Conformément à l’accord national interprofessionnel sur le stress au travail du 2 juillet 2008, « dès qu’un problème de stress au travail est identifié, une action doit être entreprise pour le prévenir, l’éliminer ou à défaut le réduire ». Encore faut-il pouvoir identifier un tel problème, de manière objective et consensuelle…

Un préalable au déclenchement d’actions de prévention peut donc consister à bâtir un jeu d’indicateurs objectifs susceptibles de matérialiser des seuils d’alertes au-delà desquels la probabilité d’un risque pourrait être admise par l’ensemble des acteurs de la prévention (direction, CHSCT, préventeurs).

De tels indicateurs peuvent provenir de différentes sources de données disponibles dans l’entreprise : données de santé (arrêts de travail, maladies professionnelles…), données sociales (absentéisme, turnover, refus de mutations…), données de gestion (nombre de pannes, de retards de livraison, …). D’autres peuvent être constitués de manière ad hoc (Ex : nombre de conflits interpersonnels, de visites spontanées à la médecine du travail,…)