Accueil > Domaines d'expertises > Accompagnement humain du changement > Prévenir les RPS liés aux changements

Prévenir les RPS liés aux changements

Quelle que soit la nature du changement (fusion, restructuration, PSE, mobilité professionnelle, évolution de métier, nouveau système d’informations…), les méthodes classiques d’accompagnement du changement ont pour objectif premier de faire adhérer les individus à un projet déjà construit autour des bénéfices supposés pour l’organisation.

Quand le changement est stratégique ou particulièrement lourd, investir des moyens pour préserver la santé des personnes devient non seulement une nécessité sur le plan humain mais aussi un facteur de réussite du projet et de (re)mobilisation des énergies

Elles abordent certes la « dimension humaine » du projet, mais en insistant essentiellement sur la communication, le sens des changements ou les formations proposées aux intéressés. Pour des raisons d’impératifs opérationnels (déployer le changement le plus vite possible), l’écoute des collaborateurs et la prise en compte de leur perception du projet sont souvent négligées. Les émotions exacerbées (colère, peur) ou les comportements inhabituels (agressivité, absentéisme…) ne relèvent pas uniquement de la « résistance au changement » mais peuvent traduire un véritable mal-être et des risques réels pour la santé.

Le changement, facteur de risque psychosocial majeur

Les études récentes (dont les rapports HIRES 2008 et 2011) ont démontré que le rythme accru des changements et les efforts d’adaptation qu’ils requièrent de la part des personnes représentent une cause majeure d’apparition des RPS : stress, anxiété, burn-out, tentative de suicide… Le changement génère de puissants facteurs de stress parce qu’il remet en question les modes de travail. S’il est imposé, le changement entraîne une perte d’autonomie et un sentiment de perte de contrôle propices au stress. Les phases de transition d’une organisation à une autre sont également souvent synonymes de surcharge de travail ou de tensions entre les personnes et les équipes.

 

Prendre en compte la santé psychologique des personnes devient donc impératif. Il en va de la prévention des risques humains comme de la réussite du projet lui-même.

Notre accompagnement : vous aider à prévenir les RPS avant et pendant le changement

CAPITAL SANTE a développé « Santé et Changement », une approche globale de prévention des RPS en contexte de changement organisationnel important. « Santé et Changement » se conçoit comme une boite à outils intégrée sur laquelle nos consultants s’appuient pour construire avec vous la démarche d’accompagnement la plus adaptée.

 

Indicateurs RPS

Fiche produit

L’offre « Santé et Changement » poursuit les objectifs suivants :

 

Avant le changement :

  • Étudier en amont les impacts humains d’un projet de changement : la réalisation d’une étude d’impact psychosocial permet d’ajuster les choix d’organisation et le scénario de conduite du projet.
  • Élaborer et suivre des indicateurs de santé permettant de détecter précocement les services sous tension : des indicateurs RPS fournissent des seuils d’alertes objectifs.

 

Pendant le changement :

  • Évaluer et réduire les principaux facteurs de stress des équipes liés au projet : le baromètre « Santé et Changement » basé sur un questionnaire soumis régulièrement aux équipes permet de déclencher des actions correctrices tout au long du projet.
  • Préparer et outiller les managers : des formations spécifiques permettent aux encadrant d’anticiper et de gérer les situations à risque tout au long du changement, tout en préservant leur propre santé.
  • Soutenir les collaborateurs en difficultés ou en souffrance et gérer les évènements dramatiques: un dispositif ponctuel de soutien psychologique peut prévenir les risques humains lourds et agir rapidement face aux situations psychologiques graves.